Amitié Féminine

Amitié Féminine

‘L’amitié Féminine double nos joies et réduit nos peines de moitié’…

amitie feminine avec gigi cousineOn s’entend toutes, en tant que femmes, pour dire que l’amitié féminine est très forte.

Lorsque j’étais pensionnaire, ma meilleure amie s’appelait Monia, j’en ai parlé dans un autre blog, nous nous sommes retrouvés après 25 ans. Nous quittions le pensionnat le vendredi et lorsque nous arrivions à la maison et bien on s’appelait et nous parlions des heures! De quoi parlions-nous? Aucune idée, mais nous en avions le ‘besoin‘. C’était viscéral.

Au couvent on s’écrivait des mémos et des lettres que nous glissions en-dessous de la porte de nos chambres car il était interdit de parler.

Nous avions un réel besoin d’échanger, de se raconter tout en détails. Si les hommes sont comme nous? Oh que non…Pourquoi? Parce que nous les femmes nous sommes des boules d’émotions, çà bouge en-dedans de nous, les hormones se font aller, il faut que ça sorte et oui on peut se répéter et après? On fait juste semblant qu’on l’a jamais entendu, on le sait que notre chum, ça lui fait du bien de se répéter…On la regarde avec notre plus beau sourire en nous disant ‘ça y est, elle repart‘ mais en sachant que la prochaine fois, ce sera nous qui se répétera:-)

Émotions, sort de ce corps!

Allez ma chérie, sors-moi ça ces émotions là, mets-les sur la table qu’on en parle, qu’on décortique tout en détails!

‘Pet pis Répète s’en vont en bateau. Pet tombe à l’eau, qui qui reste? Répète…’hahaha!

L’amitié est une force dont nul ne peut prétendre pouvoir se passer. On a besoin d’amies comme on a besoin de manger, boire ou dormir.

L’amitié c’est un peu la nourriture de l’Âme.-

amitie feminine avec zazaDes amies, des vraies, nous en avons peu en prenant de l’âge. Nous pouvons avoir beaucoup de connaissances au bureau, au gym, à nos cours multiples mais avec combien de personnes sommes nous vraiment à l’aise de s’ouvrir? Très peu.

Nous pouvons avoir quoi, une ou deuxpersonnes avec qui ‘la connexion’ est présente? Je crois fortement qu’une vraie amie est exactement comme trouver son âme sœur. C’est-à-dire qu’être en sa présence c’est réconfortant, c’est nourrissant et c’est d’être soi-même. Sans artifice.

Notre meilleure amie est comme notre ‘Ange Gardien‘, elle veille sur nous et ressent automatiquement lorsque notre moral est à plat.

Il n’y a pas de compétition ni d’ego. On se fait du bien, on s’entraide, on s’épaule. On essaie d’être dans le non-jugement de ses choix qui peuvent être rock n’roll dès fois mais cela lui appartient. C’est de rire aux éclats à en avoir mal au ventre, c’est de se bidonner comme lorsque nous étions adolescentes.

C’est de se dire ‘UNE CHANCE QU’ON S’A’...

Suis-je une bonne amie?

Vous êtes-vous déjà demandé si vous êtes une bonne amie? Etes-vous exigeante? Demandez-vous autant de votre conjoint(e) qu’à votre amie? La boudez-vous des fois? Etes-vous sincère avec elle ou approuvez-vous tout ce qu’elle dit de peur de la froisser ou de lui faire de la peine?

Je vous pose la question car je me questionne à ce sujet. Où franchir la ligne de la sincérité envers notre ‘meilleure chum’ qu’on aime tellement? On veut son bien. Si vous saviez que son conjoint(e) voit une autre personne, le lui diriez-vous? Cela est un couteau à deux tranchants.

zaza   Si vos enfants sont l’eau et le feu, qu’à chaque fois que vous êtes ensemble, vous marchez sur des œufs car vous êtes incapable de tolérer le comportement de ses-p’tits-monstres-d’amour. Vous regardez sa progéniture avec des éclairs dans les yeux en voulant juste les suspendre par les pieds au chandelier du plafond?!

Je peux vous dire que c’est une situation assez délicate merci et j’en ai connu l’expérience. J’avais une amie qui s’appelait, disons Georgette, et elle avait une enfant-bibelot-qui-ne-ripostait-jamais et mon enfant, c’était tout le contraire. Comment vous mettre une image… Ah ça y est! Elle avait un doux poney qui trottinait tout doucement avec sa belle crinière qui s’envolait au vent et moi, j’avais un cheval de course, un étalon qui sortait de son box en donnant un bon coup de sa patte arrière pour aller traverser les montagnes en courant le plus vite possible sans jamais regarder en arrière.

Nos filles étaient à l’extrême opposé, totalement. J’adorais mon amie, mais je me sentais tellement mal lorsque nous étions les 4 ensemble. Je vivais beaucoup de honte, et oui, je l’ai dit, de honte. Sa fille était un bibelot, jamais qu’elle ne rouspétait, jamais qu’elle ne manquait de respect envers sa mère. Moi je vivais le contraire. Donc un moment donné je lui ai dis que je trouvais cela vraiment difficile car nos filles se chicanaient beaucoup, il y avait trop souvent de discipline à faire.

En fait pour être honnête, sa fille était un ange. C’était plutôt la mienne qui avait un caractère très fort et donc socialement c’était toujours un enjeu et ça toujours été ainsi, soit à la garderie et à l’école. Combien de fois je me faisais dire ‘Madame Bock, votre fille doit apprendre à gérer ses émotions’…

Donc j’ai demandé à ma chère Georgette si nous pouvions nous voir mais sans nos filles car c’était trop pour moi. Je critiquais aucunement sa fille, je lui faisais part que pour moi c’était éprouvant car je voyais bien que la mienne était ‘dure’ avec la sienne. Je prenais la responsabilité.

Eh bien elle l’a mal pris et notre amitié s’est terminé ainsi. Pourtant mon discours n’était aucunement envers sa p’tite peanut.

Plus facile d’être un homme?

Bon, si ça avait été 2 hommes avec leurs 2 garçons: Comment ça serait passé? Pas comme cela c’est certain, oh que non!

Soit que les hommes se seraient dit ‘Quelle idée géniale! On les auras pu sur notre dos’ OU ils auraient dis à leurs gars: ‘Hey boys, venez ici. Là vous nous tapez royalement sur les nerfs alors vous vous calmez le ponpon, compris?’. That’s it. C’est cela être un homme comparativement à ‘subir à vivre en femme’.

C’est vraiment drainant de tout psychanalyser, on peut bien être épuisée! amitie feminine sobriete nicole michelle
Toujours cette émotivité qui prend le dessus. De tout prendre ‘personnel‘. Seigneur que j’aimerais être un homme des fois. Notre système nerveux serait moins sollicité.

Mais l’amitié féminine, lorsqu’elle est vraie, lorsque notre amie est comme notre ‘doudou préférée’ qui nous apporte un réel réconfort et la chaleur humaine dont on a besoin, ça n’a pas de prix.

 

Vous avez déjà vécu un ‘coup de foudre’ en amitié? C’est exactement la même chose qu’en amour. On est sur la même fréquence. On se comprend lorsqu’on se raconte dans toutes les sphères de nos vies. On parle le même langage. C’est comme notre ‘âme sœur’ en fait.

Tout y passe: les enfants, le conjoint(e), nos insatisfactions, nos peurs les plus enfouies, nos rêves emballés à clef dans un tiroir, nos aspirations, nos regrets, les choses dont on se sent coupable et dont on est moins fière… On se vide le cœur, on se met à nue complètement et mon Dieu que ça fait du bien!

C’est comme de retrouver l’enfant en soi, lorsque nous étions avec notre meilleure amie au primaire à se jaser sur le lit avec des biscuits et un verre de lait. Les petites filles grandissent, traversent des épreuves, tombent, se relèvent et s’entraident. C’est beau, tout simplement.

Vous avez vu la formidable série ‘La Galère‘? Du bonbon à l’état pur! J’en parlais justement la semaine dernière à mon amie Monia. Je lui ai dis ‘Monia, si a 60 ans je suis encore célibataire, seule avec Daisy (mon super-chat) et bien moi je ferais comme l’auteur de la série La Galère. Je crois fermement que nous pourrions habiter 3-4 amies ensemble, s’acheter une belle grosse maison avec piscine et 2 salons. Comme cela nous pourrions avoir notre intimité lorsque nous sommes ‘tanné de nous voir la binette quotidiennement‘. J’y crois.

Pis on ‘slack’ sur le ménage…

L’entraide serait au rendez-vous, les fous rires, la bonne compagnie. On se ferait du bien. On serait là une pour l’autre. On se répéterait.

-La véritable amie est celle qui arrive quand toutes les autres s’en vont-

Vous connaissez la comédienne Anick Lemay? Lorsqu’elle a vécu un cancer du sein et bien elle a fait appel à ‘ses fées’. J’ai été profondément touchée et émue lorsqu’elle s’est mise à raconter tout le soutien et l’appui qu’elle a reçu de ses très chères amies qu’elle appelait ‘ses fées’.

Ses amies d’amour la soutenait dans cette rude épreuve. Une l’emmenait à ses traitements de chimio tandis qu’une autre allait chercher sa petite fille à l’école. Une autre préparait ses repas tandis qu’une autre ‘fée’ s’occupait de ses commissions, de son ménage etc…

C’est de toute beauté, elle a été entourée d’amour par toutes ses amies, très bel exemple à suivre pour venir en aide à ceux et celles dans le besoin. ‘Chaleur humaine, je dis que les gens ont besoin des gens, bien plus que de soleil et d’argent‘. (Chanson Fabienne Thibault).

Aujourd’hui elle aide les femmes, d’après son vécu, à traverser cette épreuve qui est le cancer du sein.

Rupture d’amitié

suttonLorsqu’il y a une coupure d’amitié, je crois fortement que c’est autant douloureux qu’une rupture amoureuse. Les liens tissés forts qui se brisent en tant que sœurs et en tant qu’amies est déconcertant.

C’est comme si on nous tirait d’un coup le tapis moelleux sous nos pieds. Du jour au lendemain nous marchons sur un plancher froid, fini la chaleur du tissu.

Le téléphone ne sonne plus. Plus de textos rigolos. Plus de ‘Une chance qu’on s’a’…

Les ‘coucous’ insignifiants et drôles qui nous faisait tant de bien sont terminés. Nous perdons ‘la’ personne à qui on racontait nos journées en détails. On perd notre ‘psychologue gratuite’. On perd l’autre partie de nous. C’est souffrant et à la fois terrifiant car il n’y aura plus de place pour ces échanges remplis de profondeur. On perd un gros morceau de vie.

En fait c’est un deuil. C’est réapprendre à vivre ‘sans elle’…En se demandant souvent ce qui a ‘cloché’, ce qui n’a pas passé.

C’est les ‘christi de non-dits‘…

C’est de pas accepter l’autre dans sa différence. C’est bien des choses, exactement comme la séparation d’un couple après plusieurs années. Cela peut prendre des années à panser nos blessures d’une rupture d’amitié car dans le fin fond de notre cœur, ‘notre ange-gardien’ nous manque terriblement…’

Prenez soin de votre p’tit Coeur,

Michelle

PS: Voici une magnifique chanson de Luce Dufault qui parle d’amitié féminine La vidéo est très touchante et replace les pendules à l’heure. La question qui me vient en le regardant est : ‘QUE FERAIT L’AMOUR’ ? J’espère que vous aimerez l’écouter avec votre ‘best friend’…xx

1 Commentaire
  • Janice Dugas
    Publié à 00:57h, 07 novembre Répondre

    Merci tout plein Michelle pour ce vibrant témoignage sur la merveilleuse complicité amicale entres femmes. Oh que oui, nos tendres amies sont des alliées de tous les moments. Elles rendent notre vie moins solitaire et nous accompagnent, à coeur ouvert, pendant la traversée des défis que la Vie nous amène. It’s priceless! Je suis privilégiée de vivre cette amitié si précieuse avec Toi et j’en rends grâce. Viva les soirées cocooning entre nous toutes! 😉
    ,

Publier un commentaire