Quelle sera votre intention pour 2021?

Quelle sera votre intention pour 2021?

‘Le Pouvoir de l’Intention est très puissant. C’est comme de semer une petite graine dans l’Univers qui prendra forme…’

Je dédie cet article à mon oncle Michel qui a rendu l’âme ce 11 Décembre 2020 ainsi qu’à sa très chère famille.

Oncle Michel

Cette année, sur la planète entière, le temps des Fêtes sera différent et parsemé de deuils. Justement,  j’apprenais hier le décès de mon grand oncle Michel, qui était le cousin de mon père. Pendant des années, nous avons passé nos hivers ensemble, car nos chalets étaient à quelques minutes de distance. C’était le ‘bon temps’ où mes parents étaient vivants, où la vie était beaucoup plus douce, malgré son lot de souffrances.

ski dans les laurentidesC’était les hivers où nous passions tous nos weekends dans les belles Laurentides au pied des pentes de ski. Nous n’avions qu’à enfiler nos skis et se laisser glisser dans la rue qui nous emmenait directement à la station de ski. Que de merveilleux souvenirs!

À notre retour notre père avait déjà préparé le plus majestueux des feux de foyer et ca sentait bon dans la maison. Ca sentait la sécurité et le réconfort. J’allais souvent coucher chez ma cousine Stéphanie dont son père est décédé hier. Je revis beaucoup de souvenirs que je vois défiler dans ma tête…

Ce deuil me fait revisiter mon enfance, me peine bien sûr et j’accepte que la nostalgie me côtoie pour un temps. C’est être humain…

Noëls d’antan

Nous étions souvent ensemble les fin de semaine pendant ces mois où la neige était présente. Souvent le vendredi soir nous nous donnions rendez-vous au St-Hubert de Ste-Adèle pour donner un congé de repas à nos chères mères qui avaient fait, à chaque week-end, l’épicerie et toutes les valises pour la famille.

Souvent le samedi soir nous allions chez Gibby’s à St-Sauveur, les quatre parents accompagnés de leurs huits enfants. Je me rappelle qu’il faisait sombre dans ce resto et qu’ils servaient des immenses cornichons (ben oui je m’en rappelle) et que lorsque nos repas arrivaient et bien nous avions perdu l’appétit! De un, nous nous étions ‘bourrés’ de pain et de deux, nous étions épuisés d’avoir skié toute la journée.

Mon oncle Michel avait aussi un chalet d’été à Ste-Véronique où il nous invitait, mes parents et les 5 enfants. C’était un rituel et cela a duré pendant 20 ans environ. C’était un homme qui adorait recevoir et mon père l’aimait beaucoup, en fait, c’était son ‘cousin préféré’.

En pensant à lui je revis des chapitres de ma vie ; du temps où j’étais toute jeune et que mes parents étaient vivants.

Je revois ces Noëls d’antan où nous cuisinions pendant deux jours des biscuits de Noel. Ca sentait le beurre pendant une semaine entière dans le chalet! Les Jour de l’An, où ma mère allait chercher, chaque année, son jambon Au Petit Poucet de Val-David avec comme dessert, son Saint-Honoré (que je détestais! mais je ne lui ai jamais dit. 😉

Mon père étant chasseur et pêcheur, je me rappelle une année où ma mère avait fait fumer un énorme saumon qu’il avait ‘fièrement’ pêché, assez loin dans la province du Québec. Qu’il était donc heureux de cette prise! Nous étions tous là à l’admirer ‘ben mort’ dans une belle grande assiette ovale parsemé de persil en guise de décoration et l’entendre raconter pour la centième fois l’aventure.

Nous recevions à chaque année mes cousins et cousines qui venaient de Mont-Laurier ; c’était la fête, des centaines de cadeaux étaient empilés au pied de l’arbre et nous étions si heureux de passer du temps ensemble.

Dans la tradition, nous devions nous coucher, pour ensuite aller à la messe de 23hr à la magnifique église de St-Sauveur.

Disons que de manger après, c’est un peu tard. De tous les cadeaux que j’ai reçu de mes parents, un seul me vient en mémoire: un maillot de bain une pièce de couleur vert émeraude. J’étais si heureuse, c’était mon plus beau cadeau de Noel de toute ma vie et pourtant, j’en ai reçu en quantité industrielle.

Les années passent et ne se ressemblent pas

Oncle Michel, merci de m’avoir légué ces tendres souvenirs d’enfance.

Merci pour ces soupers où nous étions tous installés autour de votre immense table de salle à manger qui pouvait asseoir une armée entière.

Puis-je vous demander, si vous le pouvez, de ma part, serrer mes parents et leur dire que j’aurais tant aimé les connaître plus…Regardez-les, dans les yeux, à travers mes yeux, en leur disant que je les remercie pour tout l’amour qu’ils m’ont donné.

Oncle Michel, en nous attendant, reposez-vous et veillez sur Marie-Josée, Stéphanie, Michel et votre compagne de vie, Johanne.

Noel 2020

Nos Noëls ont changés. Nous ne sommes plus de la génération où les manteaux de fourrure étaient déposés dans les bains au lieu du garde-robe. Nous sommes de la génération des divorces, synonyme pour moi de ‘Noel nostalgique’.

Certains enfants se promènent entre les deux foyers, ce qui signifie qu’une partie du temps des Fêtes, est vécu seul, avec soi-même, se remémorant ‘le bon vieux temps et les belles années »...

Pour ma part, je ‘lèverait les pattes’ du 20 Novembre au 3 Janvier de chaque année!

Mais bon, il s’agit de remplir quelques besoins, de se recréer des traditions, d’y ajouter une bonne dose d’humour et de DONNER aux âmes dans le besoin car la souffrance, elle est partout autour de nous.

Nous pouvons tous apporter ‘un petit-je-ne-sais-quoi’ et ce, gratuitement, avec le cœur gonflé d’amour, pour une âme en peine.

Quelle belle surprise!

5 chapeauxCette semaine en sortant de chez moi, j’ai apercu une douzaine de tuques-rigolotes-de-Noel  sur tous mes panneaux qui indiquent au déneigeur la limite du terrain. Ca été une belle surprise…j’en ai été subjuguée d’un plaisir pur!

Je me sentais comme une enfant de maternelle. J’admirais ce spectacle sur mon immense terrain et ces 15 tuques me faisaient tellement rire! C’est mon voisin qui a eu cette idée géniale. Je lui ai laissé un petit mémo lui mentionnant que ce geste était pour moi un beau cadeau.

Par la suite, je suis allée m’acheter une passe à cheveux qui a des oreilles de chevreuils avec pleins de grelots!  Ca me fait toujours rire. chatte daisy avec oreille de chevreuil noelaJe les adore mes oreilles de chevreuils. Je les porte lorsque je conduis pour faire mes commissions. Je remarque qu’aux STOP et aux lumières, cela fait rire les gens. Je m’arrange pour passer du bon temps malgré cette nostalgie qui est présente.

Je la fais même porter à ma super-chatte Daisy-:)

Vive les biscuits

Depuis des années j’ai une réelle passion pour faire des biscuits alors imaginez lorsque les Fêtes approchent!

J’en faisais toute une quantité. Je débutais ma ‘production‘ le 1er décembre. Je congelais dans de gros zip-loc. Je pouvais confectionner une douzaine de variétés différentes. Par la suite j’achetais de petites boites en métal et en cartons ainsi que des sacs transparents. Beaucoup de rubans assortis avec de petits ornements tels que de minuscules boules de Noel, des cocottes etc.

Là je m’installais confortablement devant un vrai bon film et sur la table j’étalais devant moi toutes les variétés de biscuits avec tout mon choix de matériel pour les emballer. Wow! C’était tellement l’fun à faire, j’adorais ce rituel de Noel, ca me faisait ‘vibrer‘ en-dedans de moi.

J’ai toujours adoré faire des biscuits. C’est super mignon, c’est bon, c’est vite fait et les gens adorent les recevoir. Sans parler des ingrédients simples, c’est toujours: farine, sucre ou cassonade, beurre ou margarine, œufs, pépites de chocolat…

Par la suite je partais faire ma tournée pour offrir mes biscuits faits avec tant d’amour. Je les offrais à l’école de ma fille pour la brigadière, les femmes au service de garde, les professeurs, les secrétaires, les voisins, les gardiennes, la postière, le monsieur qui déneigeait mon entrée, mes amies, le propriétaire du gym, belle-maman, ma famille…

Comme pour vous tout autant les années ont emmenées avec elles plusieurs personnes alors ma tournée de biscuits a bien changé. Mais faire des biscuits est ‘ma signature’. C’est un moment de pur détente, c’est un moment doux. Il me ramène à mes ‘plus belles années’ où j’étais maman, où j’avais encore mon enfant, que j’ai perdu il y a plus de 4 ans.

Si j’avais fait des biscuits, juste avant qu’elle entre de l’école, elle me disait ‘Maman, tu as fais des biscuits au beurre d’arachide hein‘? C’était ses préférés, je les enrobais dans du sucre et je déposais une pépite de chocolat au centre.

Tu me manques terriblement ma fille…

Ma tradition

on oseEn ce ‘Temps des Fêtes’ où nous aurons beaucoup plus de temps pour nous, au lieu de magasiner et recevoir la famille, je vous partage ici une tradition que je pratique depuis plus de quatre ans.

Je me choisis ‘UN MOT’ ; oui un mot dont j’ai l’intention de mettre en pratique pour la nouvelle année. Je prends vraiment le temps de bien choisir ce mot qui apportera une différence positive dans ma vie.

Pour vous donner une idée ; une année j’avais choisi le mot ‘OSER’! Pour moi c’était d’oser de ‘sortir de la boite’, oser essayer de nouvelles choses, oser sortir de ma zone de confort.

Qu’ai-je concrétisé avec ce puissant mot choisi? Et bien je me rappelle très bien qu’une année j’avais rencontré un homme, Marc. Il avait une moto et m’a demandé si j’avais de l’intérêt pour cela. Pas vraiment! Moi, faire de la moto? Ai-je l’air d’une fille qui fait de la moto??? NON!

Mais le mot OSER a traversé mes pensées. Sans lui dire je me suis inscrite à des cours de moto pour ensuite lui mentionné que j’avais mon permis, oh que oui et que nous devions aller m’acheter une moto! Ca été ‘un réel cadeau de vie’ car c’est très méditatif de se promener en moto, de voir la nature, de visiter des nouvelles régions. Ce fut pour moi une révélation, une découverte et un bien-être immense. Par la suite je me suis fais un très beau cadeau il y a 2 ans: je me suis acheté toute une moto, une à mon gout et disons que je la méritais amplement!

L’année d’après j’avais choisi pour mon mot de l’année ‘DÉTACHEMENT’...ohhh celui-là me demandait beaucoup plus de travail. Pratiquer le lâcher-prise, ce mot tellement à la mode et très utilisé mais qui est essentiel à notre ‘équilibre mental’.

C’est très intéressant de constater nos progrès pendant les 12 mois de l’année si nous voulons vraiment améliorer notre état, grandir en tant qu’humain et se débarrasser de ce qui se trouve sur notre chemin pour atteindre un niveau plus élevé de Paix intérieure.

Si nous voulons devenir meilleur à notre sport favori nous devons y consacrer du temps, nous devons le pratiquer sans cesse car le miracle ne se fera pas tout seul.

Même chose pour notre intérieur.

Lorsqu’on prend notre PH émotif le matin à notre réveil et qu’il se trouve en ‘carence’, nous devons y apporter une attention particulière et se demander la question: ‘Mais que se passe-t-il? Sur quoi dois-je porter mon attention pour me rééquilibrer? ‘

SUR QUOI DOIS-JE ‘ME PRATIQUER’ POUR ETRE PLUS SEREIN ET PAISIBLE AVEC MOI-MEME?

Quel serait ce ‘besoin’ qui ferait une belle différence dans votre coeur?

  • Devenir meilleur pour vous EXPRIMER?
  • Avoir plus de PLAISIR?
  • Etre davantage dans le CALME?
  • Vous FOUTRE du jugement des autres?
  • DEMANDER de l’aide?
  • Vous PARDONNER de certains regrets?
  • ACCEPTER votre situation actuelle?
  • Apprendre à dire NON?
  • VIVRE davantage au lieu de simplement EXISTER?
  • Moins vous INQUIÉTER?
  • Vous AIMER davantage?

En admirant votre sapin de Noel avec votre doudou préférée et votre bon café chaud entre vos mains, prenez quelques minutes pour commencer à réfléchir à ce que vous aimeriez ‘pratiquer’ pour les 12 prochains mois.

Prenez le temps de vraiment choisir ‘ce mot‘, vous devez y penser comme lorsque vous choisissez vos fruits et que vous les regardez sous toutes ses formes…

Un moment donné vous allez vous dire ‘ca y est, je l’ai trouvé!’…Vous allez le ‘ressentir’ à l’intérieur de vous…

Je suis moi-même en réflexion sur ce mot  et vous en ferai part.

Prendre soin de soi

Prenez bien soin de vous en vous priorisant davantage et surtout en cette période dont on a parfois très hâte de célébrer la fin!

Cuisinez-vous de bons desserts, de bons repas réconfortants car c’est bon pour le moral!

Pis savez-vous quoi? Optez pour les recettes les plus gourmandes, les plus caloriques, les plus sucrées, grasses!

En ce temps de pandémie, je vous dis de ‘slaquer’ sur les calories et de manger avec appétit!

De tout coeur,

Michelle

the holidayPS: Si vous voulez regarder un bon film de Noel, mon préféré est The Holiday. C’est vraiment un ‘feel good movie’ que j’ai regardé environ 8 fois et oui, je le regarderai encore durant les Fêtes avec un verre de lait très froid et des biscuits-:), bien sûr!

 

 

2 Commentaires
  • Johanne Joliat
    Publié à 13:15h, 14 décembre Répondre

    Bonjour Michelle
    Dans ta liste d’exemples d’un besoin qui ferait toute la différence dans mon coeur et bien j’en ai répertorié
    6 sur 11 et je dois en choisir qu’un……ouf!!!!
    Comme tu dis ce sera devant le sapin de Noël avec ma doudou et un bon café que je devrai en choisir qu’un.
    OMG quel exercice difficile à faire….car il faudra le suivre toute l’année…
    À bientôt et continue à nous détendre le mental.
    xoxo

    • Michelle Bock
      Publié à 13:15h, 15 décembre Répondre

      Johanne tu me fais trop rire!! Mais il doit en avoir UN qui te parle plus fort non?? On en jase avec un bon café avec Noel!! xxx

Publier un commentaire